Avant le vote de confiance, le débat

Le nouvel exécutif italien attend mardi le dernier feu vert des sénateurs au gouvernement de Giuseppe Conte.

 

 

Les sénateurs italiens ont entamé mardi matin un débat sur le programme du nouveau gouvernement de Giuseppe Conte. Ils termineront la journée par un vote de confiance, dernier feu vert dont a besoin le nouvel exécutif.

Le gouvernement Conte 2 a en effet obtenu lundi soir la confiance des députés avec une large majorité (343 oui contre 263 non). La situation pourrait être un peu plus compliquée au Sénat, où le gouvernement dispose d’une majorité plus étriquée (environ 8 voix de plus que la majorité absolue des 161 sièges), même si pour les observateurs il n’y a aucun doute concernant le succès de cette étape.

Le discours de Giuseppe Conte lundi devant les députés, qu’il a déposé sous forme écrite au Sénat pour ne pas le répéter, s’est déroulé dans une atmosphère de match de foot avec des cris et huées de ses opposants, principalement les élus de la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini, qui a fait chuter le gouvernement précédent et voulait des élections anticipées cet automne.

 

Manifestation

Mardi, au Sénat, la situation n’était pas fondamentalement différente: le chef du gouvernement a été accueilli aux cris de «dignité, dignité» et «traître, traître» provenant des bancs de la Ligue et de Frères d’Italie (FDI) un petit parti d’extrême droite proche de la Ligue.

Ces deux partis, opposés à la nouvelle majorité composée du Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et du Parti démocrate (PD, centre-gauche) avaient organisé lundi en milieu de journée une manifestation contre le nouveau gouvernement de Giuseppe Conte. Plusieurs centaines de personnes étaient présentes.

 

(nxp/ats)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.