Il dénonce un contribuable et est menacé d’expulsion

Un Franco-Marocain a signalé au fisc valaisan et aux autorités françaises qu’un psy aurait caché d’importants revenus. Il est menacé d’expulsion pour «menace pour les relations internationales des États de l’Union européenne».

 

 

En février dernier, les autorités françaises et valaisannes ont reçu un courrier anonyme à propos des revenus qu’un psychiatre aurait dissimulés au fisc des deux États. Selon nos renseignements, le médecin visé a mené des expertises psychiatriques à Annecy (F) et en Valais, notamment pour la justice – pénale, civile et autorités de protection de l’enfant et de l’adulte. Dans sa déclaration, le corbeau affirmait que rien que pour la France, quelque 300’000 euros n’auraient pas été déclarés aux impôts. Selon lui, le psychiatre avait également gardé le silence sur ses revenus dans des établissements valaisans.

Entendu jeudi par la police cantonale valaisanne, un informaticien franco-marocain détenteur d’un permis C a confirmé être le délateur. Il est tombé des nues. «Durant l’audition, deux agents m’ont signifié que je risquais d’être expulsé car je constitue une menace pour les relations entre la Suisse et un pays de l’Union européenne. J’ai cru à une blague car j’ai signalé des faits précis et détaillés», déclare l’homme de 39 ans.

 

Plainte pour calomnie

Le Franco-Marocain ignorait que le psy dénoncé a contre-attaqué avec une plainte contre inconnu pour calomnie et atteinte à l’honneur. Contacté, le médecin n’a pas voulu s’épancher sur l’affaire. «Il s’agit d’une affaire privée. La page est tournée», a-t-il affirmé. Quant à la «menace» que ferait peser le lanceur d’alerte, le procureur général Nicolas Dubuis évoque «le secret de fonction et le secret de l’instruction». Toutefois, il confirme que le dénonciateur a été entendu en tant que prévenu.

 

(apn)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.