Google sous la menace d’une vaste enquête antitrust aux Etats-Unis

Plus de la moitié des Etats américains pourraient joindre leurs forces.

 

Un bras de fer se profile. Google se trouverait sous la menace imminente d’une vaste enquête antitrust aux Etats-Unis. Selon le Washington Post, plus de la moitié des Etats américains pourraient joindre leurs forces et officiellement ouvrir une enquête, lundi prochain. Elle devrait être chargée d’établir si le géant du Web s’est rendu coupable d’abus de position dominante.

Pour l’instant, peu de détails sont disponibles. On ne sait pas, notamment, si le gouvernement fédéral américain, qui avait annoncé en juillet qu’il allait examiner de possibles pratiques anticoncurrentielles chez les GAFA, se joindra à l’enquête des autorités judiciaires locales. Dans les années 90, cette stratégie d’alliances entre de nombreux Etats avait permis de mettre l’industrie américaine du tabac à genoux, avec le paiement de 206 milliards de dollars sur 25 ans.

 

Google mis à l’amende en Europe

En 2018, la Commission européenne avait infligé une amende de 4,3 milliards d’euros à Google. L’entreprise américaine a depuis fait appel, mais elle a annoncé cet été qu’elle allait bientôt offrir aux utilisateurs européens un choix de navigateurs et de moteurs de recherche sur Android.

Aux Etats-Unis, la lune de miel entre la Silicon Valley et les élus a explosé après des scandales à répétition sur les données personnelles, de Cambridge Analytica aux utilisateurs écoutés par leurs enceintes connectées.

Sentant le vent tourner, Google a mis l’accent en mai dernier sur le respect de la vie privée : la nouvelle génération de son Assistant, notamment, fonctionnera en local et n’aura plus besoin d’envoyer autant d’informations dans le Cloud. Reste à voir si cette nouvelle prise de conscience n’arrive pas trop tard : la candidate démocrate Elizabeth Warren, qui a le vent en poupe, a dévoilé un vaste plan pour démanteler les géants de la tech. Tic, tac.

 

(p.b./20minutes)

Leave a Reply

Your email address will not be published.