Abus sexuels en série chez les Témoins de Jéhovah

Au moins 90 personnes disent avoir été victimes d’abus sexuels au sein de l’organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique.

 

 

En six mois d’existence, l’association d’écoute de victimes «Reclaimed Voices» a déjà recensé plus de 90 victimes d’abus sexuels au sein de l’organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique, révèle Le Soir vendredi. L’association s’attend à un chiffre bien plus élevé, entre 200 et 250. «Certaines personnes viennent pour plusieurs victimes, explique Patrick Haeck, ex-témoin de Jéhovah et coordinateur de l’association, comme des parents qui nous disent que leurs trois ou quatre enfants ont été abusés».

Pour les membres de la communauté, il est difficile de parler, par peur du rejet. «Nous parler, c’est comme parler avec le diable», explique Pascal Mertens, de l’association. Quand ils dénoncent les faits, les membres se retrouvent souvent ostracisés, rejetés par leurs proches».

 

Collaboration

L’affaire avait éclaté en décembre 2018. Le Soir et De Morgen avaient annoncé dans leurs colonnes que «Reclaimed Voices» avait reçu plus de 230 témoignages de victimes affirmant avoir subi des violences sexuelles pendant leur enfance, au sein de la communauté. Plusieurs perquisitions avaient alors été menées et le Parquet a ouvert une enquête.

L’organisation des Témoins de Jéhovah dit souhaiter collaborer avec la justice, relate le quotidien belge. «Il n’y a aucune raison de ne pas l’être», assure son porte-parole.

 

(l’essentiel)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.