Une star russe s’insurge contre ses dirigeants

La sauteuse Maria Lasitskene a violemment critiqué ses instances sportives après le nouveau refus de l’IAAF de lever la suspension de la Russie.

 

 

La Russe Maria Lasitskene, double championne du monde de saut en hauteur, a durement critiqué les instances sportives russes lundi après le nouveau refus ce week-end de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de lever la suspension de la Russie.

«Au cours des trois dernières années, j’ai entendu 200 fois que tout a été fait et qu’on va nous réintégrer. Mais ce ne sont que des belles paroles qu’on essaye de nous vendre», a critiqué la Russe sur son compte Instagram, en «taguant» le ministère russe des Sports, la Fédération russe d’athlétisme (RusAf) et l’agence russe antidopage (Rusada).

«Tous ces gens pensent que les sportifs ne voient rien, ne comprennent rien et que leur seule tâche est de sauter et de se taire. Ils ont oublié que sans les athlètes, l’existence d’une fédération sportive n’a aucun sens», a poursuivi la Russe, maîtresse de la discipline depuis cinq ans et à nouveau championne d’Europe en salle en mars à Glasgow.

 

«Le courage de partir»

«J’espère que les gens impliqués dans cette honte sans fin auront finalement le courage de partir», poursuit-elle, disant viser «non seulement la direction, mais aussi tous ces entraîneurs en activité qui sont toujours persuadés que sans dopage, c’est impossible de gagner».

«La nouvelle génération de nos athlètes doit grandir avec une philosophie différente et c’est l’entraîneur qui façonne son sportif», poursuit Maria Lasitskene.

Lasitskene fait partie des athlètes russes autorisés à disputer des compétitions internationales sous drapeau neutre, alors que sa fédération est suspendue depuis novembre 2015 à la suite d’un vaste scandale de dopage.

Ce week-end, l’IAAF a de nouveau maintenu la suspension de la Fédération russe, le patron de la Task Force chargée par l’IAAF de juger des progrès de la Russie dans la lutte antidopage ayant exprimé sa «frustration» vis-à-vis de la Russie.

La suspension de la Russie est prolongée au moins jusqu’au prochain Conseil de l’IAAF à Doha, quelques jours avant les Mondiaux (27 septembre-6 octobre).

 

(afp)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.