Gilbert Rozon en Cour d’appel contre Les Courageuses

Le fondateur de Juste pour Rire Gilbert Rozon et de nombreuses représentantes du collectif Les Courageuses sont présents ce matin en Cour d’appel du Québec.

Le camp Rozon conteste la décision de la Cour supérieure d’autoriser l’an dernier l’action collective des Courageuses contre lui. Les deux parties présenteront ce matin leurs arguments aux trois juges du plus haut tribunal de la province.

Les Courageuses demandent 10 millions de dollars à Gilbert Rozon pour une vingtaine de victimes alléguées de harcèlement et de crimes sexuels entre 1982 à 2016.

« Si la demanderesse [Les Courageuses] n’était pas autorisée à intenter la présente action collective, il est fort probable que de très nombreuses victimes seraient privées de l’exercice de leurs droits en justice », écrivait le juge Bisson dans sa décision l’an dernier.

Une action collective visant une personne, et non une institution, pour une série de crimes sexuels allégués est inédite. Ainsi, dans son mémoire d’appel, Gilbert Rozon avance que les faits allégués n’ont rien en commun entre eux et qu’il n’y a donc aucun fil conducteur.

Rappelons que Gilbert Rozon a été accusé en décembre dernier de viol et d’attentat à la pudeur à l’endroit d’une femme pour des événements qui datent de 1979. Il s’agit de la seule accusation déposée par le ministère public parmi les 14 plaignantes.

 

(lapresse)

Leave a Reply

Your email address will not be published.