Deux Pussy Riot ivres expulsés d’un avion

Le pilote d’un avion à Barcelone a du faire appel à la Garde civile pour expulser deux membres du groupe Pussy Riot, trop ivres.

 

 

Deux membres du groupe de punk russe Pussy Riot, Maria Alekhina et Kyril Masheka, ont été expulsés mardi d’un avion à l’aéroport de Barcelone, en raison de leur état d’ébriété, a-t-on appris mercredi auprès de la Garde civile.

Selon un porte-parole de ce corps policier, les deux membres du groupe devaient prendre ce vol pour Milan autour de 17h mais «se trouvaient dans un état avancé d’ébriété et le pilote a décidé d’appeler la Garde civile».

«Les agents les ont invités à abandonner l’avion, ce qu’ils ont fait sans poser de problèmes», a-t-il encore dit, assurant qu’ils n’avaient été à aucun moment interpellés par les forces de l’ordre.

 

«Prière punk»

Le groupe venait de présenter dans plusieurs villes espagnoles son spectacle, baptisé «Pussy Riot: Riot Days», présenté comme un mélange de musique punk et électronique, de théâtre et d’images documentaires, et devait le présenter mercredi soir à Milan.

L’action la plus connue des Pussy Riot remonte à février 2012 lorsque plusieurs membres avaient chanté une «prière punk» contre Vladimir Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Trois femmes du groupe, parmi lesquelles Maria Alekhina, avaient été condamnées pour cela en août 2012 à deux ans de camp, notamment pour «hooliganisme motivé par la haine religieuse».

L’une d’elles, Ekaterina Samoutsevitch, avait été libérée en octobre 2012, tandis que Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina ont purgé 22 mois de leur peine.

La Russie a été condamnée l’an dernier par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour de «multiples violations» à l’encontre des Pussy Riot en 2012.

 

(nxp/afp)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.