Réforme sur l’Immigration: Ottawa dit non à Québec

(Québec) Moins de 24 heures après avoir déposé sa réforme tant attendue sur l’immigration, Québec se fait fermer la porte à doubles tours par Ottawa quant à sa demande de retrouver le pouvoir d’imposer des conditions au statut de résidence permanente émis aux immigrants.

La réponse du gouvernement Trudeau est « non », a pu confirmer La Presse vendredi.

Jeudi, à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Immigration du gouvernement Legault, Simon Jolin-Barrette, critiquait sévèrement le gouvernement libéral de Philippe Couillard d’avoir enlevé une disposition qui permettait autrefois au Québec de dicter des conditions à l’octroi par Ottawa de la résidence permanente aux nouveaux arrivants.

Dans son projet de loi, déposé jeudi, M. Jolin-Barrette décrète désormais que « lorsque le ministre sélectionne un ressortissant étranger, il peut lui imposer des conditions qui affectent la résidence permanente conférée en vertu de la Loi sur l’immigration [fédérale] afin d’assurer, notamment […] la satisfaction des besoins régionaux ou sectoriels de main-d’oeuvre […] ou l’intégration linguistique, sociale ou économique du ressortissant étranger ».

Ces « conditions » pourraient notamment viser les connaissances du français et des valeurs québécoises, testées à l’aide d’un examen, ou bien déterminer les régions où les immigrants s’établissent.

Or, pour ce faire, le gouvernement fédéral de Justin Trudeau devait modifier les règlements de sa propre loi sur l’immigration pour donner à Québec ce pouvoir. Or, le gouvernement Trudeau aurait communiqué jeudi en soirée avec le cabinet du premier ministre François Legault et avec le bureau de Simon Jolin-Barrette pour lui dire que la réponse à cette demande était tout simplement non.

 

(lapresse)

Leave a Reply

Your email address will not be published.