La prison ferme pendant 40 ans pour Alexandre Bissonnette

(Québec) L’auteur de l’attentat à la Grande Mosquée de Québec a écopé vendredi d’une peine de prison à vie sans possibilité de libération avant 40 ans, la plus longue peine décernée au Québec depuis l’abolition de la peine de mort. Il aura 67 ans lorsqu’il pourra demander sa libération.

Le juge Huot conclut que le geste d’Alexandre Bissonnette, qui a abattu six musulmans, était motivé par «une haine viscérale des immigrants musulmans».

«La date du 29 janvier 2017 demeurera à jamais inscrite en lettres de sang dans l’histoire de cette ville, de cette province, de ce pays», a lancé le juge Huot devant la plus grande salle du palais de justice de Québec, pleine à craquer pour l’occasion.

Plusieurs membres de la communauté musulmane ont quitté la salle en pleurs lors du récit des événements fait par le juge. Les parents de Bissonnette étaient assis à l’avant. Sa mère pleurait.

Le magistrat a expliqué longuement sa décision. Il a rejeté les suggestions de la Couronne et de la défense. Rappelons que les avocats de Bissonnette demandaient une peine à vie sans possibilité de libération avant 25 ans. La Couronne voulait quant à elle s’assurer que le tueur ne puisse être libéré avant 150 ans, à l’âge de 177 ans.

Le juge a rejeté la suggestion de la défense, notamment car il s’agit d’un crime haineux, commis dans un lieu de culte, de façon préméditée et dans une extrême violence. «La communauté musulmane de Québec, la ville de Québec et le pays tout entier conservent des cicatrices de ce geste», dit-il.

Le juge Huot a aussi rejeté la demande de la Couronne car excessive. «Une période d’inéligibilité dépassant l’espérance de vie du délinquant risque de jeter le discrédit sur l’administration de la justice», a tranché le juge.

 

(lapresse)

Leave a Reply

Your email address will not be published.