Elle lance à ses élèves que le père Noël n’existe pas

Une enseignante remplaçante s’est lâchée devant des écoliers de 6 ans, leur annonçant que le père Noël, la petite souris et le lapin de Pâques sont des mythes.

 

 

La journée se déroulait de manière normale dans la classe de la petite Emilia, jeudi à Cedar Hill (New Jersey). Les choses ont dégénéré lorsque l’enseignante, une remplaçante, est venue sur le sujet des prochaines vacances. Quand un élève a répondu que Noël arrivait, la prof a complètement craqué et s’est lancée dans une tirade sidérante. Elle a commencé par annoncer à ses petits élèves de 6 ans que le père Noël n’existe pas, que ce sont les parents qui achètent les cadeaux et qui les déposent ensuite sous le sapin.

Comme le raconte la maman d’Emilia sur Facebook, l’enseignante a encore tenu à préciser que les rennes ne savent pas voler et que les lutins sont une pure invention. Devant des écoliers médusés, la prof a poursuivi sur sa lancée, leur balançant que la petite souris et le lapin de Pâques n’étaient que du vent. «Une adulte a essayé de détruire les rêves de notre fille de 6 ans et ceux des 22 autres enfants (…) Comme nous, beaucoup de parents essaient de limiter les dégâts depuis leur retour de l’école», raconte Lisa sur le réseau social.

 

Des lycéens tentent de rattraper le coup

La responsable des écoles de l’arrondissement de Montville s’est dite «perturbée et attristée» par cet incident, tandis que le directeur de l’établissement a envoyé une lettre aux parents, rapporte Inside Edition. «J’envoie cette lettre pour que vous soyez au courant de la situation et (…) que vous puissiez prendre les mesures nécessaires pour préserver l’innocence de votre enfance pendant les Fêtes», a-t-il écrit, regrettant le «manque de jugeote» de l’enseignante.

Pour essayer de rattraper le coup, une prof d’anglais d’un lycée voisin a proposé à sa classe de journalisme d’écrire des lettres venant du Pôle nord à Emilia et sa classe. Très touchée par ce geste, Lisa a demandé aux internautes de respecter l’esprit de Noël et de s’abstenir de tout commentaire négatif envers l’enseignante responsable de l’incident. «Nous ne connaissons pas sa situation ni son point de vue», a-t-elle estimé. On ignore quel sort la direction des écoles a réservé à l’indélicate.

 

(joc)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.