«J’ai senti quelqu’un passer par dessus moi»

Un inconnu ivre s’est introduit dans la chambre à coucher d’un couple de Coire (GR), le week-end passé, avant de se glisser dans son lit. Les deux jeunes gens témoignent.

 

 

Un scène très étrange s’est jouée dans la capitale grisonne, dans la nuit de vendredi à samedi. Peu après 3h30, un homme alcoolisé a pénétré dans l’appartement d’un couple, situé près de la gare de Coire, et s’est confortablement installé entre les jeunes adultes. Interrogée par «Blick», Carmen*, 29 ans, se souvient: «J’ai senti quelqu’un passer par dessus moi. Tout à coup, j’avais deux pieds dans mon visage.»

Au début, raconte la jeune femme, elle pensait avoir affaire à un ami qui aurait décidé de passer la nuit à l’improviste chez elle et son copain. Mais quand ce dernier s’est finalement réveillé à son tour, les deux ont constaté avec effroi qu’un parfait inconnu était allongé entre eux: «On s’est lancé un regard incrédule avec Mike* (24 ans). On ne savait pas quoi faire.»

 

«3,1‰ d’alcool dans le sang»

Carmen et Mike ont alors tenté de le réveiller, mais en vain. Ils ont fini par appeler la police. Mais les agents ont eux aussi eu toutes les peines du monde à le tirer des bras de Morphée. «Ils l’ont sorti du lit et l’ont mis debout. Mais il n’arrêtait pas de tomber, comme une marionnette. Un secouriste m’a dit qu’il avait 3,1‰ d’alcool dans le sang», précise Carmen. Pour finir, ajoute-t-elle, l’individu a été installé sur une chaise roulante avant d’être transporté en ambulance à l’hôpital.

«Blick» est parvenu à parler à l’intrus. Il s’appelle Marco* et a 19 ans. Le soir des faits, le Grison s’est rendu à un concert du rappeur bernois S.O.S. à Coire. Et il n’est pas allé de main morte sur l’alcool: «J’ai bu une bière après l’autre et aussi quelques shots de vodka. La dernière tournée était définitivement celle de trop.»

 

«Histoire surréelle et absurde»

Peu avant 3h30, deux amis de Marco l’ont déposé devant un immeuble de Coire. «J’avais convenu avec des potes que je dormais chez eux, au numéro 70, mais mes amis se sont trompés et m’ont déposé devant le numéro 62. Ils m’ont mis dans un ascenseur et sont partis. Je me souviens juste être entré dans un appartement avant de me réveiller à l’hôpital.»

Marco a honte de ce qui s’est passé. Il assure qu’il ne boira plus une goutte d’alcool jusqu’à Nouvel An. Quant au couple, il n’est pas fâché contre lui: «Il a appelé pour s’excuser et a dit qu’il était désolé. Pour nous, l’affaire est réglée. Je trouve que c’est une histoire amusante, tellement surréelle et absurde.»

*Prénoms fictifs

 

(ofu)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.