Cybercriminalité: 50 pays signent un pacte

Cinquante pays, dont le Canada, et plus de 150 firmes technologiques se sont engagés lundi à faire davantage pour combattre la criminalité en ligne, notamment l’ingérence électorale et le discours haineux, mais les États-Unis et la Russie ont choisi de ne pas se joindre à eux.

Le groupe de gouvernements et d’entreprises a promis par écrit de collaborer pour lutter contre des activités illicites en ligne comme la censure et l’espionnage industriel.

En plus du Canada, la déclaration publiée lundi est appuyée par les membres de l’Union européenne et le Japon, et des géants technologiques comme Facebook, Google et Microsoft, pour ne nommer que ceux-là.

Le président français Emmanuel Macron réclamait une telle initiative. Elle a été dévoilée au lendemain de la rencontre à Paris de leaders de la planète pour souligner le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

 

(ap)

Leave a Reply

Your email address will not be published.