Naples et le PSG dos à dos, Barcelone qualifié

Naples et le PSG (1-1) n’ont pas profité du faux-pas étonnant de Liverpool à Belgrade. Barcelone s’est qualifié et Dortmund a été rejoint par l’Atlético. 

 

 

L’enfer promis du San Paolo a failli se transformer en paradis : le Paris SG, incapable de profiter de la défaite de Liverpool en concédant le nul sur le terrain de Naples (1-1) mardi soir, reste troisième du groupe «de la mort» de la Ligue des champions.

«Le plus important encore, c’est d’abord de ne pas perdre parce que nous aurons encore la possibilité de gagner contre Liverpool et l’Etoile Rouge de Belgrade»: les mots de l’expérimenté Gianluigi Buffon ont été prophétiques. Si Paris n’a pas dilapidé ses chances de qualification, son prochain match contre Liverpool, le 28 novembre, sera une «finale» à quitte ou double.

Et pourtant, pendant plus d’une heure, le déplacement au San Paolo avait pris des allures scénario de rêve.

Devant au score grâce au but de Juan Bernat juste avant la mi-temps (45 1), Paris était virtuellement premier de son groupe après la surprenante victoire 2-0 de l’Etoile Rouge de Belgrade un peu plus tôt sur Liverpool, pourtant finaliste sortant de la compétition et leader de la poule avant la 4e journée.

Mais les coéquipiers de Thiago Silva, auteur d’une erreur fatale, ont craqué à l’heure du jeu en concédant un pénalty transformé par Lorenzo Insigne (61e).

 

L’Atlético prend sa revanche, Monaco giflée

Voilà une belle revanche pour l’«Atleti» après l’humiliation subie à l’aller (4-0). C’est mérité, tant le club espagnol a été dominateur face au leader de la Bundesliga, battu pour la première fois en 16 matches officiels cette saison et peut-être davantage préoccupé par son choc à venir ce week-end face au Bayern Munich…

Griezmann a plié le match d’un tir croisé en bout de course (80e), confirmant le net ascendant des Madrilènes après l’ouverture du score signée Saul (33e) au stade Metropolitano.

Au classement de la poule, Dortmund et l’Atlético sont coleaders avec neuf points, Bruges troisième avec quatre unités et l’AS Monaco, giflée mardi par le club belge (4-0), est d’ores et déjà hors course pour les huitièmes.

L’Atlético, lui, s’est rapproché de la qualification pour la phase à élimination directe, entretenant son rêve d’atteindre la finale programmée en juin prochain dans son stade Metropolitano.

 

Kane redonne espoir à Tottenham

Merci Harry Kane! Tottenham est passé à un cheveu de l’élimination, mais l’attaquant anglais a trouvé les ressources pour marquer deux fois en fin de match et arracher la victoire contre Eindhoven (2-1), mardi lors de la 4e journée de la Ligue des champions.

La faute à un but encaissé après une grosse minute de jeu, les Londoniens ont été piteusement éliminés dès la phase de groupes… pendant 76 minutes. Mais le sauveur Kane a surgi pour marquer sur le 26e tir des «Spurs», à la 78e minute, puis a remis ça dix minutes plus tard (88).

Ces deux buts, tellement mérités au vu de la nette domination du club anglais, permettent aux hommes de Mauricio Pochettino de prendre la troisième place du groupe (4 pts), derrière Barcelone (10 pts), tenu en échec 1-1 contre l’Inter (7 pts). Le Barça est en outre devenu le premier club qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des champions.

 

Porto reste devant

Porto ne connait pas de problème dans le groupe D. Les Portugais ses sont facilement imposés contre le Lokomotiv Moscou (4-1) et gardent la tête. Derrière, Schalke 04 a battu Galatasaray (2-1) et maintient ses chances de passer deuxième. Les Moscovites, eux, sont déjà éliminés.

 

(rca/afp)

Leave a Reply

Your email address will not be published.