Lyon: Gérard Collomb s’est «senti un peu seul» face à la tempête Benalla

L’ancien ministre de l’Intérieur, interrogé sur le sujet, a déploré le manque de soutien d’Emmanuel Macron au cœur de la tempête.

 

 

Des propos qui ne sont pas de nature à enterrer la hache de guerre. Invité ce mercredi matin d’Europe 1, Gérard Collomb, l’ancien ministre de l’Intérieur, redevenu maire de Lyon, a déclaré s’être senti « un peu seul » face au scandale de l’affaire Benalla.

« Je ne m’attendais pas à être mêlé à de telles histoires en venant au ministère de l’Intérieur », a-t-il expliqué. Et d’ajouter qu’il avait été « un peu choqué » par «le fait d’être confronté à cette enquête où tout d’un coup, vous avez 1,3 million personne qui vous voit témoigne pour une histoire qui ne vous concerne en rien ».

Sans pour autant admettre publiquement que le soutien d’Emmanuel Macron lui avait manqué, l’élu a précisé qu’il s’était « senti un peu seul face au dérapage infime au départ, d’une personne ». Et d’estimer : « On aurait pu régler très très vite cette problématique ».

 

(20minutes/c.g.)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.