Rona écope de la restructuration chez Lowe’s

Le géant américain de la rénovation résidentielle Lowe’s a annoncé lundi la fermeture de 31 magasins « sous-performants » au Canada et de 20 aux États-Unis.

Rona fait les frais d’une restructuration chez Lowe’s, puisque 24 magasins de la populaire enseigne mettront la clé sous la porte alors que le géant américain procédera à 31 fermetures au Canada d’ici la fin janvier.

Au total, ce sont 31 établissements qui sont touchés, dont 27 magasins corporatifs jugés « sous-performants », dont neuf Rona au Québec, neuf en Ontario, six à Terre-Neuve-et-Labrador, deux en Alberta et un autre en Colombie-Britannique.

De plus, Lowe’s Canada, dont le siège social se trouve à Boucherville, fermera des centres de soutien régionaux à Mississauga, en Ontario, ainsi qu’à St. John’s, à Terre-Neuve, pour rapatrier ces activités en banlieue sud de Montréal.

Deux usines de composantes préfabriquées situées à Terre-Neuve ainsi qu’en Colombie-Britannique cesseront également leurs activités.

« La décision de fermer des magasins n’est jamais prise à la légère, a indiqué lundi le dirigeant des activités canadiennes de Lowe’s, Sylvain Prud’homme, par voie de communiqué. À la suite d’un examen détaillé de nos activités, nous croyons qu’il s’agit de la meilleure avenue pour l’avenir de notre organisation. »

Celui-ci n’était pas disponible pour accorder des entrevues. Au sud de la frontière, 20 magasins Lowe’s fermeront également leurs portes.

Pas plus tard qu’en mai dernier, devant le Cercle canadien de Montréal, M. Prud’homme avait affirmé que l’acquisition de Rona pour 3,2 milliards, qui avait été complétée en mai 2016, avait été « supportée par un scénario de croissance et non de synergie. »

Les fermetures ont été annoncées vers 7 heures en anglais par Lowe’s sur son site américain. Ce n’est qu’environ deux heures plus tard que les détails dans la langue de Molière étaient disponibles.

Une porte-parole de Lowe’s Canada, Valérie Gonzalo, a expliqué par courriel que l’entreprise désirait informer en personne les travailleurs de son centre de Mississauga avant de publier son communiqué.

« L’opération avec les magasins a été réalisée avec les employés visés dimanche, en fin de journée », a-t-elle écrit.

La filiale canadienne du géant établi en Caroline du Nord n’a pas précisé combien d’employés canadiens allaient perdre leur gagne-pain à la suite des fermetures, se limitant à dire que certains travailleurs pourraient être transférés ailleurs dans son réseau.

Au Québec, les magasins qui fermeront n’étaient pas syndiqués.

Le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), affiliés à la Fédération des travailleurs du Québec, dit représenter entre 3000 et 3200 salariés répartis dans 33 magasins Rona de la province.

 

Liste des magasins Rona qui fermeront au Québec :

– Sainte-Clotilde-de-Chateauguay : 335, route 209

– Saint-Jean-sur-Richelieu : 870, boulevard d’Iberville

– L’Assomption : 723, boulevard de L’Ange-Gardien

– Granby : 788, rue Moeller

– Laval : 134, boulevard Sainte-Rose

– Montréal : 9200, boulevard Maurice-Duplessis

– Rouyn-Noranda : 1200, rue Mantha

– Ange-Gardien : 194, rue Principale

– Saint-Elzéar : 100, rue du Parc Industriel

 

(pc)

Leave a Reply

Your email address will not be published.