Ces deux femmes ont porté le même bébé

Pour la première fois, un couple de femmes a pu porter le même bébé, grâce à une «FIV réciproque». Bliss pendant 5 jours, et son épouse Ashleigh pendant 9 mois.

 

 

Ashleigh et Bliss Coulter souhaitaient ardemment avoir un enfant et rêvaient par-dessus tout de pouvoir toutes les deux participer à cette folle aventure. Bliss n’a cependant jamais souhaité porter d’enfant, contrairement à son épouse qui piaffait d’impatience à l’idée de vivre une grossesse. Grâce aux avancées de la science, les deux Texanes ont pu vivre une expérience extraordinaire: elles sont devenues le premier couple de lesbiennes à porter le même bébé, raconte NBC 5. Aujourd’hui, leur petit Stetson est âgé de 5 mois, et il est en pleine forme.

C’est grâce à une clinique de fertilité que Bliss et Ashleigh ont pu réaliser leur rêve. Elles se sont pliées à une fécondation in vitro (FIV) traditionnelle, à quelques détails près. Le docteur Kathy Doody explique avoir stimulé les ovaires de Bliss et prélevé ses ovules. Dans un cas classique de FIV, les ovules de la femme sont alors fécondés par du sperme et placés dans un incubateur. C’est là qu’ils se développent pendant quelques jours, avant d’être implantés dans l’utérus de la future maman.

 

«C’est un peu comme passer le bâton pendant une course à relais»

Dans le cas des deux Texanes, le processus s’est déroulé de manière différente: les ovules de Bliss n’ont pas été déposés dans un incubateur mais dans un appareil appelé INVOcell. Ils ont ensuite été insérés dans la cavité vaginale de Bliss pendant cinq jours. «Elle a permis à l’embryon de se développer très tôt. Les ovules ont été fécondés à l’intérieur de son corps, et nous avons retiré l’appareil et congelé les embryons lorsqu’elles sont revenues cinq jours plus tard», explique le Dr. Doody. Par la suite, un embryon a été transféré dans le corps d’Ashleigh. «C’est un peu comme passer le bâton pendant une course à relais», résume le médecin.

En tout et pour tout, Bliss aura porté le bébé pendant cinq jours et contribué à la fécondation. C’est sa femme qui a ensuite pris le relais pendant 9 mois. «Nous y avons toutes les deux participé. Elle a fait partie du processus, tout comme moi», se félicite Ashleigh. Ce processus est baptisé «FIV réciproque» et coûte moins cher qu’une FIV classique. Selon la doctoresse Jessica Shepherd, gynécologue spécialiste des méthodes peu invasives, utiliser le corps d’une femme comme incubateur peut s’avérer «plus avantageux, physiologiquement parlant» que la méthode traditionnelle. Deux autres femmes ont suivi le même processus après Ashleigh et Bliss. Elles ont donné naissance à un bébé en bonne santé, en septembre dernier.

 

(joc)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.