Les termes du divorce se dessinent

Le Royaume-Uni et l’Union européenne pourraient parvenir à un accord sur le Brexit d’ici lundi prochain.

 

 

L’Union européenne et le Royaume-Uni ont progressé sur la voie d’un accord en vue du Brexit. Ils pourraient régler les termes du divorce d’ici lundi prochain, rapporte l’agence Dow Jones citant des diplomates.

Dow Jones précise que Londres et Bruxelles ont réduit leurs divergences sur la question cruciale de la frontière irlandaise, mais qu’il reste des différences.

Selon la chaîne ITV, qui ne cite pas ses sources, le principal conseiller de la Première ministre britannique Theresa May, Oliver Robbins, a effectué une importante avancée sur la question de la frontière irlandaise avec le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier.

A Dublin, le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a confirmé que les discussions s’étaient intensifiées à l’approche du conseil européen des 17 et 18 octobre à Bruxelles et que le début de la semaine prochaine serait important. Mais il continue de penser qu’un conseil extraordinaire sera nécessaire en novembre.

«Ce que nous savons, c’est que le processus de discussions s’est intensifié cette semaine pour essayer de trouver une façon d’avancer sur le « backstop »», a-t-il dit au sujet de la «clause de sauvegarde» proposée par Bruxelles pour éviter la réapparition de contrôles à la frontière entre l’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord.

 

Novembre nécessaire

«Mais je présume que novembre sera probablement nécessaire (…)», a-t-il poursuivi. «Nous en saurons beaucoup plus lundi et mardi prochain», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

Une réunion des »sherpas« – les conseillers des chefs d’Etat et de gouvernement européens – est prévue lundi à Bruxelles. Les ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept se réuniront le lendemain à Luxembourg, à la veille de l’ouverture du conseil européen. D’autres réunions auront eu lieu dans les jours précédant.

Le ministre britannique du Brexit, Dominic Raab, qui s’exprimait devant le Parlement, a lui aussi évoqué mardi une intensification des discussions entre Londres et Bruxelles.

«Nous avons toujours su que les négociations seraient dures dans leur phase finale. C’est une raison de plus pour garder notre sang-froid, rester déterminés et concentrés, et je reste confiant dans la capacité à parvenir à un accord cet automne», a-t-il ajouté.

«Le conseil d’octobre de la semaine prochaine sera naturellement une étape importante, nous espérons que ce sera un moment où nous ferons des progrès», a poursuivi Raab. La sortie du Royaume-Uni de l’UE est programmée le 29 mars prochain à 23h00 GMT.

 

(nxp/ats)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.