Journaliste bulgare tuée: un suspect arrêté en Allemagne

La police allemande a arrêté un suspect en lien avec le meurtre brutal d’une jeune journaliste bulgare qui avait mis en lumière une possible corruption du gouvernement de son pays.

Le procureur général de la Bulgarie, Sotir Tsartsarov, a confirmé l’arrestation d’un Bulgare de 21 ans, Severin Krassimirov.

Les procureurs de la Basse-Saxe, dans le nord-ouest de l’Allemagne, ont dit que le suspect a été épinglé tard mardi près de Hambourg, en vertu d’un mandat européen. On déterminera maintenant s’il peut être extradé vers la Bulgarie.

Le ministre de l’Intérieur de la Bulgarie, Mladen Marinov, a dit que les enquêteurs ont trouvé des éléments génétiques sur les vêtements et le corps de Viktoria Marinova, qui a été violée et étranglée samedi dans la ville de Ruse.

La presse bulgare rapporte que la mère de M. Krassimirov habite en Allemagne. Le suspect aurait quitté la Bulgarie samedi après-midi, selon le ministère de l’Intérieur, traversant à Ruse un pont qui enjambe le Danube et mène en Roumanie.

M. Marinov a dit mercredi que des « preuves physiques » associent le suspect au crime. M. Krassimirov serait connu des policiers pour des affaires de vol et habiterait Ruse.

Mme Marinova, âgée de 30 ans, avait animé le mois dernier une émission au cours de laquelle il avait été question de fraude liée aux fonds européens.

Cette dernière émission portait sur Attila Biro, un journaliste d’enquête pour le projet Rise Romania, ainsi qu’un de ses collègues du site Bivol.bg. Ces derniers avaient été arrêtés en septembre dernier au sud de Sofia durant une enquête sur la destruction de documents par rapport à une fraude présumée impliquant des fonds de l’Union européenne.

Le ministère bulgare de l’Intérieur avait annoncé lundi l’ouverture d’une enquête concernant l’utilisation abusive de fonds de l’Union européenne.

Le ministère a déclaré que les procureurs examinaient le groupe GP, la société de construction qui aurait utilisé de manière incorrecte les fonds de l’UE, et a gelé 14 millions d’euros de ses avoirs.

La police rapporte que Mme Marinova a été brutalement battue, violée et étranglée. Son corps a été jeté près du Danube.

Mme Marinova était directrice de TVN, une petite chaîne de télévision de Ruse, et présentatrice de deux émissions d’enquête.

 

(ap)

Leave a Reply

Your email address will not be published.