Vexé par l’arbitre, Kyrgios répond par un ace

L’Australien Nick Kyrgios a encore beaucoup (trop) parlé avec l’arbitre lors de son élimination à Shanghai.

 

 

«Nick Kyrgios et les arbitres». C’est un roman à épisode qui anime régulièrement le circuit ATP. Cette semaine à Shanghai, le grand Australien n’a pas manqué l’occasion de renforcer encore un peu plus sa réputation de joueur ingérable.

Après avoir gagné le premier set contre l’Américain Bradley Kahn (ATP 104), le 38e joueur mondial a commencé – comme souvent – à jouer avec beaucoup moins d’intensité, se contentant même de marcher sur le terrain pendant certains échanges.

L’arbitre de la rencontre Damien Dumussois lui a alors expliqué que son comportement était «limite» («boarderline» en anglais). Une remarque très mal prise par Nick Kyrgios qui s’est expliqué pendant de longues minutes.

«Je m’en fous. Vous n’avez pas le droit de me dire que c’est mauvais», a-t-il rétorqué avant de servir un ace et d’interpeller l’arbitre. «Et ça, c’était limite?»

Quelques minutes après cette discussion houleuse, le joueur de 23 ans a laissé filer cinq jeux de suite pour s’incliner en trois sets (4-6 6-4 6-3).

Avec ce nouvel incident, Kyrgios poursuit sa relation tumultueuse avec le tournoi chinois où il avait déjà créé la polémique par son manque de combativité en 2016 et en 2017.

 

(nxp/sport-center)

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.