Élection municipale à Toronto : les principales promesses des candidats

L’élection municipale pan-ontarienne du 22 octobre approche à grands pas, et la grande ville de Toronto n’y échappera pas. Pas moins de 35 candidats se présentent à sa mairie.

 

 

John Tory, le maire sortant qui a succédé à feu Rob Ford à la mairie de Toronto, se présente à sa propre réélection. Selon les derniers sondages, un seul candidat à la mairie lui offre une certaine opposition : l’ex-urbaniste en chef de la ville, Jennifer Keesmaat. Voici donc une liste de leurs principales promesses électorales.

 

Transport en commun

Tory désire que les plans déjà établis en matière de transport en commun se concrétisent. Ceux-ci comprennent le controversé métro de Scarborough, l’ajout d’une nouvelle ligne de métropermettant de libérer l’engorgement de la station Bloor-Yonge et la construction de SmartTrack.

Le maire Tory affirme également que le train léger sur Eglinton se rende jusqu’à Scarborough dans l’est.

Mme Keesmaat se dit d’accord avec tous ces plans et suggère d’ajouter un train léger similaire à celui présentement en construction sur l’avenue Eglinton du nord au sud, sur la rue Jane. Elle désire également que le train léger de l’avenue Eglinton soit rallongé jusqu’à l’aéroport Pearson.

 

La portion est du Gardiner

La portion est de l’autoroute surélevée qui longe le lac Ontario au sud de la ville était déjà un enjeu lors de l’élection municipale de 2014. Alors que l’option préconisée par le maire Tory est celle qui est en voie d’être réalisée, Mme Keesmaat, elle, suggère d’y construire un boulevard urbain relativement similaire à ce qui a été fait à Montréal avec l’autoroute Bonaventure.

 

Sécurité routière

Mme Keesmaat suggère de réduire la vitesse maximale des rues des quartiers résidentiels de 40 km/h à 30 km/h alors que le maire Tory désire le statu quo.

 

Violence armée

Le thème de la violence armée a été abordé maintes fois lors des différents débats entre les candidats à la mairie. La recrudescence de la violence à Toronto est un sujet chaud pour les électeurs.

Tory affirme avoir embauché 200 nouveaux policiers et en avoir réaffecté 200 autres. Il a aussi demandé à ce que les armes de poing soient totalement banniesdu territoire de Toronto. Finalement, la mairie a investi dans certains organismes communautairesqui favorise des programmes de prévention face à la violence.

De son côté, Mme Keesmaat est très critique du travail du maire dans ce domaine. « Il me semble évident que tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’a pas fonctionné », avait-elle déclaré lors d’un événement, fin août. Cependant le plan de Mme Keesmaat diffère très peu de celui de M. Tory. La seule véritable différence : elle affirme que le système de réponse d’urgence 911 doit être complètement revu et amélioré.

 

Logement abordable

Mme Keesmaat désire construire 100 000 logements abordables dans la ville au cours des dix prochaines années. M. Tory considère que ce plan serait trop coûteux et suggère plutôt d’en construire 40 000 au cours des 12 prochaines années.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.